CINÉ / Double avis sur Bridget Jones Baby

w

On ne va plus très souvent au cinéma, au point que les cartes de places se périment au fond de notre sac. Mais pour cet hiver, on est bien décidé à se faire plus de toiles et quoi de mieux pour commencer cette bonne résolution que de retrouver un dimanche soir, Bridget Jones dans ses nouvelles aventures… Voici donc nos deux avis, tout chaud tout beau, à la sortie du film Bridget Jones Baby.

LUI :

Allez… Encore une comédie romantique pour faire plaisir à madame…
Bon, j’arrête la mauvaise foi masculine et je trahis le pacte secret entre tous les producteurs de testostérone dont je fais partie: les garçons aussi ça aime les comédies romantiques. Tant est si bien que lorsque j’ai vu que ma vieille copine Bridget revenait sur les écrans, c’est moi qui ait proposé à Elle d’aller la voir. Et je n’ai pas été déçu. Même si certains gags sont un peu inutiles, même si certains produits sont grossièrement placés (dédicace à Apple et Ed Sheeran…), l’attachement que l’on a naturellement pour les personnages anciens (Bridget of course, Marc Fitzwilliam (j’aime bien ce prénom…) Darcy et sa classe so british) mais aussi les nouveaux (Jack Quant ou encore la présentatrice du JT) fait que l’on passe obligatoirement un bon moment. On pourrait penser retrouver le format du journal avec la grossesse – en mode « journal d’une femme enceinte » – mais l’intrigue se joue vraiment autour des relations amoureuses de Bridget et de l’identité du père. Des sourires, du rire parfois, de l’émotion, des doutes, un bon moment de détente pour un dimanche soir réussi.

NOTE : 4/5

 

ELLE :

Quel plaisir de retrouver cette sacrée Bridget, ses gaffes et ses peines de cœur ! Égale à elle même, avec juste quelques années de plus (quel coup de vieux quand il repasse des images des premiers films, et pas seulement pour les acteurs…). Plaisir également à retrouver la galerie de personnages hauts en couleurs des débuts – une mère toujours aussi névrosée – bien que la bande des copains ne soient plus montrés qu’épisodiquement et laisse Bridget assez seule face à ses déboires. Heureusement des petits nouveaux viennent prendre la relève – notamment une présentatrice télé complètement et délicieusement fêlée – et apporter un peu d’air frais. Je ne rentrerais pas dans l’histoire pour ne pas spoiler mais disons que c’est du Bridget Jones comme on connait, avec des personnages attachants, des grosses barres de rire et quelques gags un peu trop tirés par les cheveux. Mais on pardonne, parce qu’on lui passerait n’importe quoi tant on est content de passer deux heures avec elle. Mention spéciale à Patrick Dempsey qui en fait juste assez pour être une caricature amusante du lover-écolo, mais pas trop non plus pour rester un personnage crédible et touchant. J’aurais juste aimé un peu plus d’indépendance féminine et d’audace dans la conclusion mais on a passé un très bon dimanche soir, requinqués de bonne humeur et d’amour pour affronter la semaine qui s’annonce !

NOTE : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s