La théorie de la contorsion, Margaux Motin, Marabout

ob_06be39bdf9d10dcbf84bb54d78b74dd7_dscn0010

Difficile ces derniers temps de passer à côté du phénomène Margaux Motin: avec son dernier album La tectonique des plaques (Delcourt, 2013) elle a fait ce qu’on peut appeler « une cartonnade ». On l’a par exemple vu ici, , , ici ou encore .

Ayant moi-même une tripoté de soeurs, j’ai pu constater que cet album arrivait à passionner toutes sortes de lectrices et était une idée de cadeau sûr et original. Pour le lire je n’avais plus qu’à attendre patiemment qu’il ait fini de faire le tour des filles de la famille. Mais comme je ne suis pas une fille très patiente et que Lui le sait bien, j’ai eu en cadeau La théorie de la contorsion (Marabout, 2010).

 

Ce qu’en dit la quatrième de couverture:

Je suis quelqu’un d’assez souple, dans la vie, en général. J’veux dire, je m’adapte à peu près à toutes les situations. Mais dès qu’on essaie de me ranger dans des cases et de me coller des étiquettes, je suis trop nombreuses, on fait des crises de claustrophobien. C’est mauvais pour mon teint et en plus, après, je digère ml. Je veux bien être « Mère », ça me va. »Illustratrice », c’est cool. « Fifille », ça me satisfait, de toute façon, si je devais faire pipi debout, j’arrêterais pas de saloper mes godasses. Mais je ne peux pas être que ça, tout le temps. Je veux être livre d’être toutes les femmes que j’ai envie d’être même celles auxquelles j’ai pas encore pensé, même celle que je ne pensais pas vouloir être y’a cinq minutes. Et ça me semble évident que ça serait archi pas écologique tout le papier qu’il faudrait pour coller des étiquettes à toutes ces bonnes femmes… Donc autant nous laisser courir toutes nues dans les champs de pâquerettes. CQFD.

 

Ce que j’en dis, moi:

Voila de quoi nous décomplexer, nous les filles sans cesse agressées par les couvertures de magazines et le poids de la société voulant faire de nous des petites choses belles et fragiles. Margaux Motin nous offre avec beaucoup d’humour la vérité « toute crue » sur la gente féminine :

– Une fille ça peut être vulgaire, et même grivoise (héhé)

– Une fille ne devient pas raisonnable dès qu’elle devient mère

– Une fille ça peut boire un peu (trop)

– Une fille, même jeune, ça peut être vieille

– Une fille ça peut péter (si,si, je vous assure Mesieurs…)

La théorie de la contorsion est comme un petit bonbon (ou plutôt une petite pina colada…): une fois lancé, on le déguste avec gourmandise et on est surpris quand arrive – trop tôt – la fin. Les planches alternent les histoires mettant en scène différentes facettes de la personnalité de Margaux Motin dans des histoires de la vie quotidienne. Du coup, soit on rit de soi-même quand on se retrouve dans l’une des situations, soit on s’amuse de la maladresse de la dessinatrice.

Un livre de fille mais pas seulement! En racontant des anecdotes vécues avec son chéri, Margaux Motin apporte également un regard amusé sur des situations de couple concernant donc aussi bien monsieur que madame. (Et, même sans cela, quelle fille n’a pas surpris son ami avec son cosmo/biba/grazia/ELLE dans les mains?…)

Je donnerais juste un petit bémol: certaines planches ont un écho très « parisien » ce qui crée un côté « private joke » avec les habitantes de la capitale, au risque d’ennuyer peut être un peu les lectrices non-parisiennes…

Un album qui se lit donc d’une traite, idéal pour décompresser après le boulot ou les études, un petit rayon de soleil dans la grisaille qui s’approche, qui décomplexera les plus complexées d’entre nous !

 

 

176 pages
Ed. Marabout, coll. Marabulles
12€80 sur Amazon

 

Publicités

4 réflexions sur “La théorie de la contorsion, Margaux Motin, Marabout

  1. Salut !
    Merci pour cet article. Avec noël qui approche, c’est une super idée cadeau ! Mais j’ai tout de même besoin d’un conseil : je cherche un cadeau pour ma belle-mère, qui a autour de 45 ans. Est-ce un livre pour sa génération ? N’est-ce pas trop ciblé pour les 15 – 35 ans ?
    Et si c’est le cas, aurais-tu une suggestion pour un livre de ce genre-là, mais pour sa génération ?
    Merci d’avance !
    Gabrielle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s